Raton tactile

le 20 janvier 2013 par Arnaldo, Catégorie : NATURE [ 0 ]

 

Le raton laveur lave ses aliments car il serait dépourvu de glandes salivaires...

 

 

 

Les "mains" qui terminent les pattes avant des ratons-laveurs sont étonnament adroites. Ils peuvent aisément saisir, tenir et manipuler des objets, à l'image des primates. Ils se servent de leurs pattes avant pour trouver leur nourriture et grimper aux arbres, mais ils ne montrent aucune inclination à se servir d'outils comme les primates. Néanmoins, leur adresse manuelle est si développée qu'un nombre étonnant d'études scientifiques leur ont été consacrées.

 

L'une des choses les plus surprenantes que les ratons-laveurs font avec leurs mains habiles est le lavage de leurs aliments. Pour peu que de l'eau soit disponible près de l'endroit où ils mangent, ils vont plonger leurs aliments dedans et les rouler entre leurs "mains". En fait leur nom savant, Procyon lotor, signifie littéralement "ours laveur".

 

Même en l'absence d'eau, les ratons-laveurs accomplissent le rituel du lavage en faisant les mêmes gestes que s'ils trempaient les aliments dans l'eau. Les chercheurs en ont conclu que le "lavage" des aliments était sans relation avec leur nettoyage. Cela n'en fait pas pour autant un geste inutile : enlever la saleté de leur repas n'est qu'une conséquence fortuite d'une action ayant un but différent. Initialement, les chercheurs ont pensé que le raton-laveur était dépourvu de glandes salivaires et cherchait à humidifier ses aliments afin de faciliter leur ingestion. En fait, l'étude a montré que ce comportement fait partie de l'aspect tactile du repas du raton-laveur.

 

Les "mains" des ratons-laveurs sont si proches de celles des primates qu'elles sont dotées des mêmes terminaisons nerveuses sur leur partie dépourvue de poils (intérieur des doigts et paume), ce qui les rend très sensibles au toucher. Ces nerfs communiquent au système nerveux central des informations sur le poids, la taille, la texture et la température des objets qui se trouvent dans leurs "mains". On a constaté que la sensibilité des "mains" des ratons-laveurs était améliorée quand la peau de celles-ci était mouillée. Il semblerait donc que le rituel du "lavage" leur sert plutôt à mieux analyser leurs aliments.


à voir aussi :

 

« Nomina si nescis, perit et cognitio rerum.
Si l'on ignore le nom des choses, on en perd aussi la connaissance. »

— Citation de Linné en 1755.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Capcha
Entrez le code de l'image : 

Catégories

Derniers commentaires

Archives